Neuvaine pour supplier le Sacré Cœur de Jésus de nous protéger du coronavirus
26 mars 2020

Dans un monde si profondément déstabilisé par ce si petit mais si puissant coronavirus, le pape François apparaît plus que jamais comme l’image du Christ, Bon Pasteur, bouleversé de compassion devant les foules de son temps (Mt 9, 36). Aux hommes d’aujourd’hui, désemparés devant un mal si mystérieux et menaçant, il manifeste plus que jamais la tendresse du Père qui se penche sur la misère de ses enfants et nous invite à faire de même.


L'un de ses collaborateurs, le cardinal Piacenza, déclarait récemment que dans cette situation inédite et dramatique, devaient être prises « des mesures extraordinaires pour aider, pour être proche, pour réconforter, pour assister, pour ne jamais laisser personne manquer la caresse de Dieu face à la souffrance et à la perspective d’une mort imminente ».

 

JE M'INSCRIS À LA NEUVAINE


Ce temps de Carême est ainsi tout spécialement pour nous l’occasion de manifester la compassion du Cœur du Christ à tant de personnes désemparées. Mais aussi de faire monter notre prière vers le Père des miséricordes pour que ce fléau cesse, et que les hommes vivent dans la sérénité et la sécurité. Puissent le Cœur de Jésus et de Marie guider toutes les démarches que nous entreprendrons en ce temps de confinement…

Père Martin Pradère, prêtre de la Communauté de l'Emmanuel, auteur de Jésus doux et humble de cœur, à lire gratuitement sur : francecoeurdejesus.fr

Rester informé

Recevoir la newsletter de l'association

Recevoir le magazine Ave Maria